Améliorer la délivrabilité du courrier électronique grâce à ces meilleures pratiques

Saviez-vous que 21% des e-mails opt-in n’arrivent jamais dans la boîte de réception ? Faites-vous partie de cette statistique ? Il est peut-être temps pour vous d’améliorer la délivrabilité des e-mails. Mais comment ? Nous allons vous le montrer aujourd’hui.

Même si le courrier électronique est considéré comme l’un des canaux de marketing les plus puissants, il n’est efficace que s’il atteint le public visé.

Une façon de vous assurer que vous atteignez la boîte de réception de votre public cible est de maintenir une solide réputation auprès des principaux fournisseurs de courrier électronique. Et comment se forger une bonne réputation ?

En gardant votre liste d’adresses électroniques propre.

Tout comme vous devez tailler un arbre pour le faire pousser encore plus fort, vous devez tailler votre liste de diffusion régulièrement afin de maintenir l’hygiène de la liste et d’améliorer la délivrabilité du courrier électronique.

Voyons comment faire.

Cinq façons d’améliorer la délivrabilité du courrier électronique dès aujourd’hui

#N°1 Éliminer les abonnés qui ne répondent pas

Supprimer les adresses électroniques en double : Imaginez que vous recevez le même courriel plusieurs fois. C’est ennuyeux et peut vous faire appuyer rapidement sur le bouton de désabonnement.

Parfois, selon le type de plate-forme que vous utilisez pour envoyer vos courriers électroniques, des problèmes peuvent survenir en raison de la duplication des adresses électroniques. Certains de vos abonnés peuvent recevoir le même courriel plusieurs fois.

Et comme vous pouvez l’imaginer, la réception de courriers électroniques en double peut entraîner la déconnexion des utilisateurs, ce qui coûte à votre entreprise un temps et un argent précieux.

Il est donc essentiel de reconnaître ces doublons et de dédupliquer votre liste d’adresses électroniques. Heureusement, presque tous les fournisseurs de services de messagerie électronique passent automatiquement votre liste au peigne fin et éliminent les doublons une fois que vous avez téléchargé votre liste dans leur système.

Si votre système ne vous propose pas de le faire pour vous, ou si vous avez des adresses électroniques différentes pour les mêmes personnes dans votre liste, vous devrez procéder à un dédoublonnage manuel. Vous pouvez aussi faire appel à une agence de marketing par courriel comme la nôtre qui peut le faire pour vous.

Supprimez les adresses électroniques non valables : Un moyen sûr d’avoir un impact négatif sur votre réputation et d’augmenter votre taux de rebond est d’avoir de mauvaises adresses électroniques dans votre liste.

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour lutter contre les mauvaises adresses électroniques afin d’améliorer la délivrabilité des courriers électroniques :

  • N’achetez pas de listes d’adresses électroniques. Le plus souvent, les listes d’adresses électroniques que vous pouvez acheter sont remplies de mauvaises ou d’invalides adresses électroniques. En outre, ces personnes n’ont pas demandé à figurer sur votre liste de diffusion. Cela signifie que non seulement vous ne devez pas leur envoyer de courriel, mais que même si vous le faites, elles ne sont probablement pas intéressées et se désabonneront. C’est de l’argent gaspillé.
  • Utilisez les techniques de double opt-in. Demandez à vos abonnés de confirmer leur adresse électronique. Cela garantit que votre liste ne contient pas d’adresses électroniques inutiles et qu’elle est pleine d’utilisateurs intéressés qui veulent réellement le produit ou le service que vous proposez.
  • Demandez-leur de mettre à jour leurs coordonnées. De temps en temps, envoyez un courrier électronique à vos abonnés pour leur demander s’ils veulent toujours avoir de vos nouvelles. Non seulement cela vous donne l’air plus prévenant, mais vous pouvez utiliser ces informations pour les processus de segmentation de la clientèle à l’avenir.

#2 Séparez les adresses électroniques actives et inactives

Lorsque vous envoyez continuellement des courriels à l’ensemble de votre liste, les abonnés qui ne s’ouvrent jamais ou ne s’engagent jamais peuvent nuire à votre réputation. Dans certains cas, il a été constaté que cela peut également avoir un impact sur la livraison à vos abonnés les plus actifs.

C’est pourquoi il est essentiel de distinguer les utilisateurs actifs des utilisateurs inactifs pour créer une bonne réputation.

Voici comment procéder :

Tout d’abord, définissez les utilisateurs « actifs » et « inactifs ». En général, les abonnés actifs sont ceux qui s’engagent continuellement dans vos e-mails – ils ouvrent, cliquent et même se transforment en clients payants.

D’autre part, il peut être difficile de décrire les abonnés inactifs.

Si un abonné qui a rejoint votre liste il y a un an n’a toujours pas ouvert ou cliqué sur un courriel, il est évidemment « inactif ». Lorsque vous essayez d’être plus précis, cela peut devenir un peu difficile à définir.

Par exemple, si vous êtes un détaillant traditionnel, vous pouvez considérer les utilisateurs comme « inactifs » s’ils n’ont pas répondu à vos courriels depuis 90 jours. Mais si vous proposez des offres quotidiennes, vous considérerez les abonnés comme inactifs s’ils n’ont pas cliqué sur un e-mail en 30 jours.

De plus, si votre objectif est de déterminer l’inactivité de vos abonnés, considérez leur engagement avec vos e-mails ainsi qu’avec votre site web.

Pourquoi ?

Parfois, même si un abonné ne s’engage pas avec votre e-mail, il peut quand même acheter vos produits. Pourriez-vous cesser de leur envoyer des courriels ? Vous ne devriez pas. Les données ci-dessous montrent pourquoi.

Par exemple, vous obtenez un engagement zéro avec un e-mail dont l’objet dit « Votre facture est en attente ». Si les factures sont néanmoins payées, cela signifie-t-il que votre e-mail n’a pas abouti ? Bien sûr que non. C’est peut-être ce courriel qui a rappelé au client de payer la facture.

Avant de définir ce qu’est un abonné « inactif », prenez en compte votre secteur d’activité et votre produit. N’hésitez pas à tester différentes classifications.

Créez différentes campagnes de courrier électronique pour les actifs et les inactifs. Après avoir trié les abonnés actifs et inactifs, créez deux listes – une pour les utilisateurs actifs et une autre pour ceux qui vous semblent inactifs.

#3 Allez-y doucement avec vos abonnés inactifs

À l’étape n° 2, nous vous avons suggéré de supprimer les abonnés inactifs de votre liste de diffusion et de les placer dans une autre liste. N’envoyez pas vos courriels habituels à cette liste. Laissez-les « dormir » pendant un certain temps.

L’envoi continu d’un groupe d’abonnés inactifs ne fera que nuire à votre réputation.

Mettez-les plutôt dans un programme spécial de réengagement afin de les rendre à nouveau des abonnés actifs avant de choisir de supprimer leur adresse électronique de vos contacts.

Créez une campagne de reconquête : Pour réengager vos utilisateurs inactifs, vous devrez faire preuve d’ingéniosité. D’après notre expérience, une campagne personnalisée par courrier électronique pour reconquérir les « inactifs » est souvent très réussie.

Voici ce que vous pouvez faire :

  • Proposez-leur des incitations spéciales spécialement créées pour les motiver à agir. Faites-en quelque chose qu’ils ne recevraient pas dans le cadre de votre campagne habituelle.
  • Envoyez-leur un courrier électronique leur demandant comment vous pouvez mieux les servir
  • Demandez-leur de s’engager ou d’appuyer sur le bouton de désabonnement. Oui, cela peut paraître dur, mais cela fonctionne à merveille et empêchera vos données d’être faussées.

Quoi que vous fassiez, rendez la chose suffisamment intéressante pour qu’ils se sentent obligés d’agir – n’importe quelle action. Il doit être différent de votre contenu habituel, car ils l’ignorent déjà depuis des mois.

#4 Envoyez régulièrement du contenu pertinent pour éviter l’inactivité

Le meilleur moyen d’améliorer la délivrabilité du courrier électronique est d’envoyer un contenu pertinent avec des offres attrayantes au « bon » moment.

Parlons de contenu pertinent. Veillez toujours à ce que vos messages correspondent à ce que vous avez promis au moment de l’adhésion. Votre contenu doit également correspondre aux préférences des utilisateurs et à d’autres données.

Demandez-vous si vos CTA et la copie de votre courriel sont parfaitement synchronisés avec votre sujet.

Et n’oubliez pas d’optimiser vos courriels pour tous les appareils – mobiles, tablettes et ordinateurs. Veillez à ce qu’ils aient un bon aspect. L’apparence compte beaucoup. Peu importe la pertinence et l’utilité de votre contenu, s’il est mal présenté, les utilisateurs l’ignoreront. Évitez les gros morceaux de texte, les fautes d’orthographe ou les mauvaises couleurs.

Un autre facteur à garder à l’esprit est la fréquence. Combien de courriels faut-il envoyer par mois ? Devriez-vous envoyer deux courriels par semaine ? Combien est « trop » ?

Cela dépend.

Certains abonnés peuvent apprécier de recevoir plusieurs courriels par semaine, tandis que d’autres peuvent trouver cela trop.

Vous vous souvenez de la segmentation des e-mails dont nous avons parlé au point 2 ? Utilisez les données de vos segments pour tester ce qui fonctionne le mieux.

En général, vos abonnés les plus engagés (actifs) ne verront pas d’inconvénient à recevoir plus de courriels. En revanche, vos abonnés inactifs préféreront recevoir moins de courriels de votre part.

Comme nous l’avons dit précédemment, vous devrez tester et ajuster vos données pour voir ce qui fonctionne pour vos abonnés. Il n’y a pas de « solution miracle » en ce qui concerne le contenu ou la fréquence des courriels (nous aimerions cependant qu’il y en ait).

#5 Prenez la décision difficile : Que faire des utilisateurs réellement inactifs ?

Croiriez-vous que les « abonnés inactifs » sont l’un des plus grands sujets de débat parmi les spécialistes du marketing par e-mail dans le secteur ?

Certains disent qu’une fois qu’un utilisateur devient inactif et cesse de s’engager, il devrait être retiré de la liste de diffusion. Alors que d’autres estiment que chaque abonné est précieux et ne devrait jamais être supprimé de la liste tant qu’il n’a pas demandé expressément à l’être.

Puisque nous parlons ici de la manière d’améliorer la délivrabilité du courrier électronique, nous vous suggérons de faire ce qui vous tient à l’écart de tout danger potentiel.

Voici ce que vous pouvez faire :

  • Ne les supprimez pas ; observez simplement les performances de votre segment inactif
  • Lancez une campagne de réengagement et essayez de les réintégrer dans votre liste de diffusion habituelle
  • Supprimez-les et réduisez vos pertes

Si vous pensez que la délivrabilité de votre courrier électronique est forte, vous pouvez essayer l’approche de reconquête et voir comment cela se passe.

Mais si vous pensez que votre capacité de diffusion est vraiment en baisse et que vous ne pouvez pas vous permettre de dépenser plus de ressources pour récupérer les « inactifs », supprimez-les.

Se tourner vers un nouveau fournisseur de services de messagerie électronique n’améliore pas toujours la délivrabilité du courrier électronique

Certaines personnes pensent que si elles souffrent de problèmes de délivrabilité, le passage à une nouvelle ESP peut résoudre leurs problèmes. Ce n’est pas nécessairement le cas.

Vous voyez, comme pour tout le reste dans la vie, il y a de bonnes et de mauvaises pratiques en matière de marketing par e-mail.

Si vous avez l’habitude d’effectuer des manœuvres peu judicieuses dans vos campagnes de marketing par courrier électronique, aucune ESP au monde ne peut vous aider. Les mauvaises pratiques d’emailing, comme :

  • Ce n’est pas une liste d’inclusion
  • Il a un sujet trompeur (lire : clickbait)
  • Il est plein de fautes d’orthographe et de grammaire
  • Il est rempli de liens brisés ou, pire, de liens spam
  • Son contenu n’est pas pertinent pour vos abonnés

De plus, des pratiques telles que l’utilisation de tous les CAPS, y compris les pièces jointes, le fait d’avoir trop de points d’exclamation dans votre contenu peut déclencher des filtres antispam. Bien que l’un des principaux facteurs déclenchant ce filtre soit le sujet. Selon HubSpot, voici certains des mots déclencheurs que vous pourriez vouloir éviter d’utiliser :

  • Espèces
  • Autorisation
  • Remise
  • Gagner de l’argent
  • Comparer les tarifs
  • Un accord incroyable
  • Revenu du foyer
  • Pendant votre sommeil

Mais si vous n’êtes coupable d’aucune de ces infractions et que vous avez décidé qu’une nouvelle ESP améliorera de toute façon la délivrabilité du courrier électronique, alors tenez compte des points suivants avant de choisir une nouvelle ESP.

Lorsque vous optez pour une nouvelle PSE, vous devez planifier votre déménagement avec précision. Vous devez désencombrer et mettre à jour vos listes de diffusion. Il vous faudra du temps pour reconstruire la réputation de votre adresse IP, mais votre réputation de domaine suivra.

#Note importante : Au début, lorsque vous commencez avec une nouvelle ESP et une nouvelle adresse IP, n’envoyez vos e-mails qu’à vos abonnés les plus actifs. Leur engagement vous aidera à vous bâtir une réputation solide relativement rapidement.

#2 Note importante : Tous les bons fournisseurs de services de messagerie électronique supprimeront les mauvaises adresses électroniques de votre liste après votre premier envoi. Certains le feront automatiquement, tandis que d’autres vous permettront de définir les paramètres pour déterminer, par exemple, comment gérer les rebonds « doux » et les rebonds « durs ».

Mais si votre liste de diffusion est remplie de mauvaises adresses (ou d’autres problèmes) au départ, les ESP signaleront probablement votre compte et vous placeront dans leur « boîte de pénalité ».

Une bonne liste de diffusion n’améliore pas seulement la qualité des messages, elle renforce également votre réputation.

Votre fournisseur de services de messagerie actuel est-il bon pour vous ?

Examinons les ESP les plus populaires et ce qu’ils offrent :

  • AWeber

AWeber a une façon impressionnante de gérer les « hard rebond » – il continuera à envoyer des e-mails aux abonnés qui renvoient un « Message non délivré » 3 fois. Après le troisième message, AWeber supprime automatiquement ces adresses électroniques de votre liste.

Ils suppriment également les comptes abusifs pour assurer un service de qualité à leurs utilisateurs.

AWeber vous suggère de parcourir régulièrement vos listes de diffusion pour identifier les abonnés qui n’ont pas ouvert vos e-mails ces derniers mois. Ensuite, lancez une campagne de réengagement pour les réintégrer dans votre programme de publipostage habituel.

Et si certains utilisateurs ne répondent pas, il suffit de supprimer leur adresse électronique de votre compte AWeber. Car ces adresses électroniques ne font que prendre de la place et vous coûtent de l’argent qui pourrait être mieux dépensé ailleurs.

  • MailChimp

MailChimp a conçu Omnivore, un programme de prévention des abus destiné à améliorer la distribution des courriers électroniques. Ce programme dispose de 61 billions de paramètres de données qu’il utilise pour prédire les comportements abusifs avant même que vous ne puissiez envoyer des courriels.

Ils offrent également une authentification gratuite à leurs utilisateurs lors de l’inscription. Cette authentification permet de s’assurer que vos courriels sont approuvés et reçus par tous les grands fournisseurs de messagerie électronique.

  • Constant Contact

Cette ESP fournit également une authentification automatique pour tous les comptes au moment de l’inscription. Ils réagissent rapidement si une adresse IP est placée sur une liste noire. Ils prennent immédiatement des mesures pour la réassigner à de « bonnes » adresses ou la retirer complètement de la liste.

Conclusion

Voici quelques faits concrets :

  • 80 % des professionnels du commerce de détail déclarent préférer le marketing par courrier électronique comme premier outil de fidélisation de la clientèle
  • Les utilisateurs qui achètent par courrier électronique dépensent 138 % de plus que ceux qui ne reçoivent pas de courrier électronique.

Si vous souhaitez améliorer la délivrabilité des e-mails, c’est le moment idéal. Le marketing par courrier électronique est considéré comme l’un des canaux de commercialisation les plus efficaces. Mais pour en récolter les fruits, vous devez d’abord déterminer la délivrabilité de votre courrier électronique.

Une liste de diffusion propre est une condition préalable à l’amélioration de la délivrabilité du courrier électronique, alors prenez le temps de vider et de désencombrer votre liste.

N’oubliez pas que si les principaux fournisseurs d’accès au courrier électronique qualifient votre courrier de spam, votre réputation en pâtira. Cela signifie que vous serez probablement radié de la liste et que même vos abonnés les plus actifs n’auront pas de nouvelles de vous.

Ces articles pourraient vous intéresser